Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 21:03

La droite traditionnelle a tranquillement glissé vers l'extrême nauséabond, dans le sillage d'un Brice de Clermont faisant école Bessonnière. Mais pas que.

Je ne reviendrai pas sur l'éclatement jouissif de la pustule unineuronale borgne, ni sur la manière dont ses électeurs décérébrés et maintenant chômeurs ex-Uniroyal (60 % de votes sarko dans cette ville) ont été aspirés par l'hystérique rolexé.

Je ne reviendrai pas sur la décomposition avancée d'un PS moribond digne d'un clip de Michael Jackson, ni sur l'erreur de penser que les élections se gagnent en prenant des voix à droite, des postures de droite et en pratiquant une politique de droite.

Je ne reviendrai pas sur l'instrumentalisation élyséenne de l'homme de lettres antilibéral... (le facteur, quoi, suivez !) qui s'affiche comme la seule alternative envisageable et sera donc diabolisé à outrance (C'est Miterrand qui a inventé le concept).

Je ne démontrerai pas que du côté "droite tempérée" (mais peut-on dire d'une crotte de caniche qu'elle sent meilleur que celle d'un pitbull ?), Bayrou paye par une mollesse digne d'un Barre shooté au lexomil son droit d'exister. Pas plus que je ne reviendrai sur le fait que l'unique voix atone de contestation audible est justement celle du pas de l'oie du pâlichon palois.

Pour une fois, Sarko a dit ce qu'il a fait et fait ce qu'il a dit : il a fait bouger les lignes. La droite est décomplexée. Foin donc des maladies prolétariennes colatérales que sont la pauvreté et la précarité. N'est pas concerné, le garçon : il fabrique du riche, lui... label rouge de Neuilly, même si pour en usiner un, il lui faut sacrifier l'existence d'un rouge de Montreuil, sa matière première : le chômeur.
En optimiste invétéré que je suis, j'y vois tout de même un avantage non négligeable : les fins de mois ne sont plus difficiles pour personne, la notion de fin de mois ayant été éradiquée.

L'exception fait la valeur des choses, dit-on : une fois, je m'en rappelle comme si c'était vrai, Johnny a pas dit une connerie. A un journaliste qui s'étonnait d'apprendre qu'il voterait pour Obama et qui lui faisait remarquer que quand même, c'est un peu paradoxal quand on on soutient l'icône Elyséen d'Orangina, qu'on veut partir en Suisse, puis en Belgique, puis à Monaco, puis en Suisse, de prétendre qu'on voterait Obama si on était majeur, américain et capable (respirez, c'est pas fini) Johnny a eu cette merveilleuse réponse : "aqueux vous savez,  la gauche des tasses unies est plus à droite que la droite en France."
Mais c'est qu'il a raison, le con beuglant la marque des lunettes piquées à Gilbert Montagné, ce qui n'est d'ailleurs pas bien courageux de sa part.
Et si ?...
Et si finalement, la grande stratégie d'ensemble de notre président-vibreur n'était pas hasardeusement pointée par les paroles de Johnny ?

Vous savez ce qui m'ébouriffe les antennes et me suce les nerfs en mettant les dents ?
De plus en plus souvent, ici..., ici aussi..., puis ici et un peu là, et encore ici, j'entends parler de Juppé comme d'un sauveur potentiel, comme d'une personne qui par sa présence serait synonyme d'un virage à gauche.

Je suis terrifié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rimbaud Warrior
commenter cet article

commentaires

Rollo-Tomasi 04/04/2009 05:36

C'est malin ça, je lisais pépère, sans me douter de rien, ton article jusqu'au mot "jupé".
Tin, tu pourrais écrire des bouquins d'horreur toi.. Le méchant n'arrive qu'à la toute fin..bien joué..
Je me suis caché les yeux derrière mes doigts.
Amitiés..R.T

Henriette Mauvaise-Foi 02/04/2009 07:30

tout ces sentiments dégoulinants que Stipe dévellope a ton encontre m'inquiète un peu...
Faudrait pas qu'il vire sa cutie, ce serait gaché.

Mrs D. 01/04/2009 22:31

tu m'étonnes que ça fait peur!

stipe 01/04/2009 22:22

je t'aime.

la carne 01/04/2009 22:12

95, que de bons souvenirs :)

Présentation