Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:37

On l'a vu ici, être sénateur (mais député, c'est pareil. Encore que beaucoup lâchent leur mandat de député pour "se consacrer" à celui de sénateur) présente quelques avantages, parfois souvent occultes.

 

Ces avantages ont des sources d'origines diverses. On notera au premier rang d'entre elles, qu'ils travaillent pour la France et qu'ils la représentent. Mouais... perso, j'ai pas le sentiment de travailler pour le Guatémala ou le Zimbabwé. Mais alors, qu'est-ce qui justifie le système de double cotisation, le taux de reversion avantageux et le droit à liquidation au taux plein si rapide ?

 

Figurez-vous que très officiellement, la justification comporte trois volets :

 

1 - "Le caractère précaire de la profession" :

 

Pour une fois, je suis d'accord avec cette auto-analyse. Dès lors, je suggère d'appliquer le même régime à tous les intermittents du spectacle, les CDD et les contrats précaires. J'ai toujours été pour un nivellement par le haut.

 

2 - "Le rythme de travail" :

 

Ici, l'argument repose sur le fait que les séances peuvent notamment être longues et continuer tard dans la nuit. Là encore, j'adhère totalement à l'analyse, et suggère d'appliquer le même régime à tout travail exigeant en terme de rythme : en gros, tous.

 

3 - "Le peu de jours de congés annuels (une quinzaine)" :

 

Ah oui... "que" 15 jours de congés... ça ne fait pas beaucoup. La profession a l'air si pénible, que je me demande pourquoi il y a des dingues pour y postuler.

 

En fait, pour répondre à ces questions et donner une idée du fonctionnement de la bête molle, jetez donc un oeil sur l'exclusif et excellent travail effectué par le media Lyon Capitale.

 

Je veux bien un rythme de travail comme celui-là, moi !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rimbaud Warrior
commenter cet article

commentaires

Présentation