Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 22:43

Des nouvelles du côté de ce qui va sans nul doute devenir "l'affaire des vaccins".

Il apparaît aujourd'hui avec certitude que la résiliation du contrat d'acquisition de 50 millions de doses n'est qu'un écran de fumée destiné à calmer les esprits.

En réalité, Roselyne Bachelot (autrement surnommée "l'endive nivernaise") a dû, devant l'ire du nabot hydrocéphale hongrois, prendre l'engagement solennel de s'auto-injecter en une seule prise les fameuses 50 millions de doses. 

Le virus n'a qu'à bien se tenir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Rimbaud Warrior
commenter cet article

commentaires

Mrs D. 11/01/2010 09:18


Comment? la France avait commandé beaucoup trop de vaccins?
Ah bon...


motdit 06/01/2010 21:11


Les labos vont bien trouver un truc... après tout la quête de la panacée... ce vaccin servira à autre chose, qui sait? et hop barbatruc!


Jérôme a.k.a. Seltzer 06/01/2010 09:14


C'est pas nouveau. On fait de la politique en fonction d'un "facteur risque" personnel à peu près comparable à celui qu'on trouve dans les entreprises. Bémol : quand une entreprise se plante, et
qu'elle perd de l'argent, on imagine mal un PDG dire à ses actionnaires "mais si y'avait pas eu la crise, mes placements étaient bons..."

Ben, ouais...




henriette 05/01/2010 23:04


Roselyne.... Si on invente un vaccin anti-connerie, je veux bien me cotiser pour lui en offrir 10 litres...


Présentation