Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 09:43

Mon BR de 1 l'atteste : je deviens mou du blog.

 

Cette constatation me meurtrit l'âme, mais on va dire que c'est pour de bonnes raisons : ça ne change pas grand chose pour vous, et moi, ça me déculpabilise.

 

En fait, je suis sur un projet, comme je l'ai finement annoncé dans mon titre d'article. Mais c'est pas du projet de branquignole, c'est du projet énorme, gigantesque, pharaonique, démesuré, voire grand. Il s'agit ni plus ni moins que de mettre en place un procédé alternatif à notre actuel futur ex-système de santé.

 

Mouahahahahaha ! Rien que ça !

 

Oui.

 

Je vais faire court :

 

1 - on nous serine à longueur de temps qu'il faut réduire les dépenses de santé. On dérembourse les médicaments efficaces, on met des poisons sur le marché (remboursés, eux), on interdit l'euthanasie (ce qui prive Poupoune de son activité favorite) et on soigne en boucle les symptômes des maladies diverses et variées que l'on se met en tête (en nez, en rein, en artère, en foie, liste non exhaustive) d'attraper.

La base de notre système actuel, c'est que plus on est malade, plus les médecins et les labos vendent et sont payés. Dès lors, tous ces gens n'auraient-ils pas quelque intérêt à entretenir leur vivier de souffreteux ? Vous n'avez pas le monopole du conflit d'intérêt, monsieur Woerth.

 

Donc, premier axe du projet, on réoriente la médecine vers le malade sur la base du modèle chinois : le médecin est payé pour vous garder en bonne santé et non pour vous soigner, ce qui nécessite une prise en charge de la santé, et non de la maladie.

 

2 - Les AMAP :

Le système des AMAP né au Japon (dont vous pourrrez voir le fonctionnement ICI) prend de l'ampleur et contribue à une prise en main active, responsable et citoyenne d'un sujet phagocyté par les lobbies (ici, Monsanto et la FNSEA, entre autres).

Pour les feignasses qui n'ont pas envie de lire l'article du lien, en résumé, il s'agit de mettre en place un contrat entre des familles et des agriculteurs avec un engagement bilatéral : moyennant une redevance mensuelle (qui permet à l'agriculteur de démarrer l'activité grâce à l'avance de trésorerie) les familles se voient attribuer de manière régulière un panier (légumes, viandes oeufs etc..) dont ils ont la certitude de l'origine. C'est un contrat gagnant-gagnant.

 

3 - Notre idée :

On est quelques farfelus à se dire qu'il pourrait y avoir une possibilité de transposer le système des AMAP au système de santé, concommitamment à la révolution du changement des mentalités.

 

Nous n'en sommes qu'au stade de la réflexion, mais on s'oriente vers l'idée d'une redevance mensuelle établie en fonction des ressources de chacun et incluant une gratuité pour les plus démunis (continuité de la CMU), un peu comme si l'on payait un forfait internet. Cette redevance ouvrirait un accès illimité aux soins prodigués par les spécialistes du projet, convaincus d'une prise en charge générale du patient et non uniquement de sa maladie.

 

A ce stade, il faut savoir deux choses. Nous avons déjà une liste de médecins intéressés, (dont un dont le grand-père a été prix Nobel de médecine... on fait les choses bien !) et il existe déjà des études qui constatent que les médecins adoptant cette démarche de prise en compte prioritaire de la santé plutôt que de la maladie, génèrent six fois moins de dépenses que les autres.  

 

On peut imaginer que cette réduction drastique mais naturelle de ces dépenses puissent au final être redistribuées entre sécu, médecins, patients... et recherche, puisque les seuls perdants (ou plutôt moins-gagnants) de l'histoire seront les laboratoires, ceux-là même dont l'intérêt du patient est accessoire à l'intérêt économique.

 

On ne peut pas réformer la sécu de l'intérieur tant elle est enserrée dans un système contraint et vérouillé par ceux qui en profitent. Notre idée est donc d'utiliser de fait un autre système en parallèle destiné à lui survivre. Un peu sur le même thème que les SEL qui fonctionnent parfaitement bien dans notre région, et permettent souvent de nous passer de l'euro par le biais d'échanges de services.

 

Je vous tiendrai régulièrement au courant de l'avancement de ce projet de dingue, ici.

 

Rêver, c'est bien. Agir, c'est mieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rimbaud Warrior
commenter cet article

commentaires

Jerome a.k.a. Seltzer 05/04/2011 13:47



Ça donne presque envie de rester en bonne santé ton truc.



Mrs D 05/04/2011 12:42



Toi, je t'aime. Alors que part chez nous ça s'enlise, j'ai une bouffée d'oxygène (sans toxines ajoutées) que je lis ton post. Les SEL, je suis convaincue, mais rien de mis en place dans ma
région. (je vais surement mettre en pratique ton slogan final d'ailleurs)



Présentation